OK We use cookies to enhance your visit to our site and to bring you advertisements that might interest you. Read our Privacy and Cookies policies to find out more.

News Belgium (French)

Pochette du disque Hotel California du groupe Eagles (1976)
Oct 21, 2016 | News Belgium (French)

L'Hypnose médicale : menez la transe en danse

by Marc Revise, Dental Tribune France

PARIS, France : Dans l’édito du journal Dental Tribune édition française du mois de février, le docteur Marc Revise partage ses expériences avec l’hypnose. Elle n’est pas une mode et encore moins un numéro de spectacle, mais un outil incontournable reconnu en médecine. Nous appliquons quotidiennement dans nos cabinets dentaires cet exercice qui consiste à obtenir du patient un état modifié de conscience, où l’esprit, absorbé par une pensée, échappe à la réalité. Il est ici et ailleurs.

Ce matin-là, je me suis réveillé avec la radio qui annonçait le décès du guitariste d’un groupe de rock californien. En hommage, un morceau fut joué ! Induction. Instantanément, je me suis retrouvé ailleurs ...

Un ailleurs où il y avait d’autres parfums, d’autres gens, mes amis de lycée, une petite amie, et surtout... des sentiments. Une émotion m’envahit soudainement. Un étrange mélange de volupté et de douleur agréable – „nostalgie“. Je n’étais plus dans mon lit, je n’étais plus dans ma chambre, j’étais véritablement dans un ailleurs, redevenu étudiant. Comme un film qui déroule sa bobine, les détails de cette vie me revenaient comme si je pouvais les voir, les toucher, les sentir, les gouter...

Hypermnésie, illusions corporelles, hallucinations. Ecouter, aussi, car c’était cette musique qui me véhiculait, comme si elle était le lien, le pont, l’autoroute entre deux espaces, deux époques...

« Sur une autoroute sombre et déserte, un vent frais dans les cheveux, la senteur tiède des colitas, s’élevant dans l’air, au loin, j’aperçus une lumière dansante, ma tête devint lourde et ma vue se troublait, je dus m’arrêter pour la nuit, elle se tenait là, dans l’encadrement de la porte, j’entendis la cloche de l’église, et je pensais en mon for intérieur, ce pourrait être le paradis ou l’enfer, puis elle alluma une bougie, et me montra le chemin, il y avait des voix au fond du couloir, il me sembla les entendre dire : bienvenue à l’Hôtel California, quel endroit délicieux, quel visage ravissant... »*

L’« Hotel California » m’avait ouvert ses portes, pour m’accueillir dans un « chez moi », passé de 40 ans. Régression en âge. Quelques notes de musique auront suffi à me transporter. Une téléportation spatio-temporelles vécue comme la réalité du moment. La sortie de cet état modifié de conscience ne laisse ni indifférent, ni indemne, il fera écho toute la journée sur le fond musical des Eagles. Je ne pourrais pas dire combien de temps cela avait duré.

Amnésie, distorsion temporelle. Je ne sais pas si mes lèvres avaient marqué un sourire, mais moi, l’espace d’un instant, j’étais bien. C’est cela qui s’appelle l’hypnose. L’hypnose est un phénomène naturel auquel personne n’échappe. L’hypnose ericksonienne, également pratiquée en soins palliatifs, et dans certains centres antidouleur, est une approche empathique privilégiant l’humanité de la relation médicale qui soulage le patient autant qu’elle apaise nos conditions d’exercice dans le confort et la sécurité.

L’hypnose dentaire consiste à accompagner le patient, au cabinet et ailleurs... il vit une séance de soins, confortable, allongé dans une „chaise longue“, en bord de mer ou à la montagne. Cela ne tient qu’à vous... Faites rêver vos patients, menez la transe en danse…

Pour aller plus loin, pour vous former ou vous informer : http://www.dent-lhypnose.com

* Glenn Frey (Paroles traduites de «Hotel California » The Eagles 1976)

Print  |  Send to a friend