OK We use cookies to enhance your visit to our site and to bring you advertisements that might interest you. Read our Privacy and Cookies policies to find out more.

News Belgium (French)

News France
Oct 21, 2016 | News Belgium (French)

Résultats du sondage Cone beam

by Dental Tribune France

Le cone beam (ou CBCT pour Cone Beam Computed Tomographie) est reconnu comme la technique tridimensionnelle de référence en imagerie dento-maxillo-faciale. Lors du sondage auquel vous avez bien voulu répondre 44 % d’entre vous l’utilisent dans leur exercice et 33 % le possèdent au sein même de leur cabinet, lorsque la taille des locaux permet d’accueillir la machine. Pour les irréductibles, 47% n’ont pas une pratique nécessitant le cone beam et 34 % ne sont pas suffisamment informés sur les avantages de cette technique.

La planification implantaire et la détermination de pathologies sont les procédures pour lesquelles le cone beam requiert votre préférence (Fig. 1), c’est la raison pour laquelle 66 % des implantologistes possèdent leur propre appareil au cabinet. Quant au choix des critères d’achat (Fig. 2), la qualité de la définition vient largement en tête devant la dose de radiation, la qualité des informations fournies par le vendeur, le prix et l’encombrement. Pour 78 % d’entre vous le prix d’achat est un frein à l’acquisition et 50 % estiment que les autres moyens radiologiques sont suffisants.

 

La digitalisation et l’automatisation de la dentisterie font parties intégrantes du flux de travail du cabinet dentaire moderne. L’IDS à Cologne qui regroupe tous les deux ans les industriels du monde entier présentent de nouveaux appareils toujours plus performants, plus petits et concurrence oblige, moins chers. Gageons que dans dix ans de nombreux cabinets travailleront dans un monde en 3D.

Print  |  Send to a friend