OK We use cookies to enhance your visit to our site and to bring you advertisements that might interest you. Read our Privacy and Cookies policies to find out more.

News Belgium (French)

Sur la liste des 100 meilleurs emplois de cette année, près de la moitié appartiennent à la catégorie de soins de santé. La profession de dentiste se trouve en tête de liste 2017. (Photo : Goncharov_Artem/Shutterstock)
Mar 2, 2017 | News Belgium (French)

Profession chirurgien-dentiste, No.1 au Etats-unis

by Dental Tribune International / Bénédicte Claudepierre

WASHINGTON, D.C, États-unis : Selon l’U.S. News & World Report, qui publie chaque année une liste des 100 meilleurs emplois aux États-Unis, la profession de dentiste est en tête de liste pour l’année 2017. Ceci concerne le fort potentiel de croissance, la conciliation travail-vie privée et salaire. Dans l’ensemble, les emplois qui concernent la santé sont les mieux classés.Pourtant de nombreuses études et publications traitent d'un fort taux de burns out et de suicides dans les professions des soignants.

Parmi les 100 meilleurs emplois qui figurent sur cette liste, 52 font partie des domaines liés à la santé, et sept du domaine odontologique. La profession de chirurgien-dentiste est classée numéro 1, suivie par celle d’infirmière libérale et d’assistant médical.

On estime que le nombre de chirurgien-dentistes aura augmenté de 18 % jusqu'en 2024, comptant ainsi environ 23 300 nouveaux emplois. En moyenne, les dentistes ont obtenu une rémunération de 152 700 $ en 2015, avec une fourchette de salaire allant de 68 310$ à 187 200$.

La profession d’orthodontiste, qui était, l’an dernier, en tête de liste, occupe maintenant le cinquième rang. Compte tenu de la demande croissante de soins dentaires spécialisés, la profession devrait se développer de 18 pour cent entre 2014 et 2024, ce qui équivaut environ à la création de 1 500 postes. En 2015, un orthodontiste gagnait en moyenne 187 200$.

Le spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale se trouve à la neuvième place dans la liste des meilleurs emplois en 2017, avec un salaire médian de 187 200$ en 2015 et une augmentation de 1 200 nouveaux postes en 2024. Ce même spécialiste occupait la troisième place dans la liste des emplois mieux rémunérés en 2015.

En raison du vieillissement de la population aux États-Unis, la demande croissante pour les soins dentaires réparatrice devrait stimuler la courbe de l’industrie dentaire en général et de la profession de prothésiste en particulier. Le métier de prothésiste dentaire se trouve à la 21e place en 2017. En moyenne, ces professionnels des soins dentaires gagnent de 119 740 $ en 2015 et l’emploi dans la profession devrait connaître une augmentation de 100 nouveaux emplois d’ici 2024.

Le marché pour les hygiénistes dentaires prospère principalement en raison de la prise de conscience de l’importance de la santé bucco-dentaire des patients. Classée à la 32e place du meilleur travail, la profession d'’hygiéniste devrait augmenter de 19 % d’ici 2024, avec la création d'environ 37 400 nouveaux postes. En moyenne, l’hygiéniste dentaire aux Etats-Unis a gagné 72 330$ en 2015.
À la 100e place de la liste se trouve la profession d’assistante dentaire. Plus de 58 000 nouveaux emplois d'assistants/assistantes dentaires devraient être ouverts d'ici 2024, traduisant ainsi une croissance de l’emploi de 18 pour cent. Le salaire médian d’une assistante dentaire était 35 980 $ en 2015.

Cette liste vient à l'encontre des publications qui traitent du burn-out et du taux de suicides plus élevé que la moyenne chez les chirurgiens-dentistes. Une étude menée par le magazine Business Insider a rassemblé une série d’enquêtes menées par Steven Stack, un professeur en Sciences Sociales à la State University, en vue de publier la liste des 13 professions qui affichent le plus haut risque de suicide. Concernant les dentistes, il y a 5,45 fois plus de suicides que la moyenne.Le journal Dental Tribune France du mois de mars consacre un mini article sur ce sujet.

Le U.S. News et World Report a dressé cette liste en se basant sur 15 secteurs d’activités et d’entreprises aux Etats-unis et en prenant en compte la courbe de croissance des dix dernières années, le taux d’ouverture entre 2014 à 2024, le salaire médian, les taux d’emplois, les perspectives futures d’emplois, le niveau de stress et la qualité travail-vie privée des diverses professions. Les données d’analyses proviennent du Bureau of Labor Statistics.

Print  |  Send to a friend