OK We use cookies to enhance your visit to our site and to bring you advertisements that might interest you. Read our Privacy and Cookies policies to find out more.

News Belgium (French)

Quelle dentisterie pour quel instinct et quel intérêt représente pour vous, chirurgien-dentiste, le fait d’identifier vos instincts ? Découvrez l’intégralité de l’article de Sonia Spelen dans le journal Dental Tribune France du mois de février 2017 disponible en version numérique : E-paper (Photo du haut : Shutterstock/G Rudy)
Apr 21, 2017 | News Belgium (French)

Quel instinct domine ma vie et ma pratique ?

by Dental Tribune France

GRENOBLE, France : Consultante en ressources humaines, Sonia Spelen a créé la structure Cohésion dentaire en 2004, organisme de formation professionnelle et de développement des compétences spécialisé au milieu dentaire. Associée à Roland Gillet, spécialiste en organisation clinique, ils accompagnent les cabinets dentaires pour optimiser leur travail d’équipe. Entourés d’une équipe de 27 intervenants, ils animent des séminaires en France et à l’étranger sur les thèmes de la cohésion d’équipe, de la communication verbale et non verbale, de la médiation, du management, de la formation de commerciaux et de formateurs, de l’hypnose dentaire et accompagnent les dentistes et les orthodontistes dans leur recrutement.

En se basant sur un outil puissant en décryptage des personnalités, appelé Ennéagramme dont elle est la spécialiste, Sonia Spelen a la particularité d’obtenir des résultats efficaces instantanément dans ces différents domaines d’expertise. Elle est l’auteure d’ouvrages spécialisés dont le livre « devenez des spécialistes au-delà de vos spécialités » et d’articles dans l’indépendentaire et le Dental Tribune. Nous la retrouverons régulièrement dans nos colonnes.

Qu’entendons-nous par instinct ?

La notion d’instinct n’est pas connue du grand public à la hauteur de l’importance qu’il joue dans la vie de chacun.
Nous n’avons pas idée de l’impact que l’instinct joue sur la construction de l’identité. Si nous l’avions appris plus jeune, cela aurait orienté bon nombre de nos choix et de nos associations.

Quelle influence ont vos instincts sur vous ?

Par exemple, votre apparence physique épouse des codes inconscients conditionnés par votre instinct. Vos centres d’intérêt influencent vos sujets de conversation qui sont, eux aussi, guidés par vos instincts. Votre aisance à vous identifier à un niveau social plutôt qu’à un autre en est aussi la conséquence.

Y a t ‘il plusieurs instincts ?

L’instinct se décline en trois modes : l’instinct de survie, l’instinct relationnel et l’instinct social.
Parmi ces trois instincts, la plupart des gens n’en possède que deux, dont un prépondérant. Chacun a donc un instinct prédominant, un instinct moins développé et un instinct inhibé.

L’instinct de survie (en lien avec le cerveau reptilien) : les personnes qui ont cet instinct prédominant apprécient la simplicité. Leur tenue vestimentaire est simple (vêtements confortables, amples, usés). Ils ont une estime d’eux même plus faibles que ceux des autres instincts. Ils ne savent pas et parfois ne souhaitent pas gagner bien leur vie et vivent dans des conditions plus modestes. Leur langage peut être parfois familier. Ils inspirent pitié ou mépris sans autre raison que ce qu’ils dégagent. Leur préoccupation principale est liée au fait de dormir et manger.

L’instinct relationnel (en rapport avec le cerveau limbique) : les personnes qui ont cet instinct plus développé (appelées les relationnelles) ont une gestuelle plus souple, ils sont plus ouverts et spontanés. Ils aiment parler de leur vie privée et de celle des autres. Leur couple occupe la 1ère place dans leur priorité et détermine leur bonheur. Ils aiment parler de ce qui leur génèrent des émotions et retiennent plus facilement les informations associées à une émotion. Ils portent des vêtements ajustés qui les mettent en valeur et montrent une forme d’ouverture relationnelle. Ils inspirent la sympathie, la confiance, le désir ou une impression d’indiscrétion par manque de réserve.

L’instinct social (en rapport avec le cortex cérébral) : les sociaux sont des personnes plus guindées. Ils sont stricts et fermés, mais inspirent confiance professionnellement. Tout semble leur être facile. Ils savent mieux que quiconque scinder leur vie personnelle de leur vie professionnelle. Ils affichent une élégance et un maintien qui impose l’admiration et le respect ou la jalousie. Leur souci principal est leur activité professionnelle. Ils parlent en utilisant des termes techniques avec des sigles et des abréviations. Ils aiment créer un réseau professionnel, partager des moments entre amis, échanger des informations rationnelles. Chaque individu ayant deux instincts, il cumule les aspects des deux et selon les moments passent d’un comportement à un autre.

Quelle dentisterie pour quel instinct et quel intérêt représente pour vous, chirurgien-dentiste, le fait d’identifier vos instincts ?
Lisez l’intégralité de l’article de Sonia Spelen dans le journal Dental Tribune France du mois de janvier 2017 disponible en version numérique : E-paper

Print  |  Send to a friend