OK We use cookies to enhance your visit to our site and to bring you advertisements that might interest you. Read our Privacy and Cookies policies to find out more.

News France

Manifestation du 15 mars 2015 contre la loi santé en présence de Christian Couzinou, Président de l’Ordre National des Chirurgiens-­Dentistes, (Photo : Marc Revise, DTI)
Mar 16, 2015 | News France

Une manif d’enfer

by Marc Revise, DTI

PARIS, France : Nous partîmes cinq vers la place Denfert-Rochereau ; mais par un prompt renfort, nous nous vîmes quarante mille professionnels de santé en arrivant à la porte du ministère de Marisol Touraine...
Jamais notre profession n’avait été tant menacée par les politiques et jamais elle n’avait été tant vilipendée par les médias. Le projet de loi de santé, c’est : la mainmise de l’état, la fin du secret médical, la privatisation du système de santé et le tiers payant généralisé.

Ce dimanche 15 mars 2015. Du jamais vu ! Tous unis contre une loi visant l'euthanasie de la médecine libérale. Du jamais vu, le conseil de l'ordre par la présence du Dr Couzinou marchait avec les syndicats. La ministre a réussi là où tous les autres avaient échoué : solidariser toutes les professions médicales. Du podologue à l'anesthésiste, du cardiologue au kinésithérapeute, de l'infirmière au pédiatre, de l'interne au dentiste, du neurologue à l'ORL, de l'hospitalier au radiologue, tous d'une même voix ont crié NON à l'administration et à notre mise sous tutelle, au bon vouloir des financiers et des assureurs. Tous pour la liberté de soigner dans l’intérêt des malades. Tous pour que les malades préservent leur liberté de choix du praticien.

Fait de moins en moins rare, l’ordre national des chirurgiens-dentistes, participe à la grogne dans un mail adressé aux confrères et qui reprend, dans un même esprit face à cette stigmatisation, le titre de notre éditorial du mois de janvier avec son « Stop au dentiste-bashing ! », et propose une journée porte ouverte de nos cabinets le dimanche 12 avril. Une campagne télévisée passe en noir et blanc sur les écrans depuis ce dimanche. Revendeurs de prothèses, fraudeurs du fisc, empoisonneurs par le mercure et quoi encore ? Seuls contre tous ? Pas sûr ! Nous avons la possibilité de nous défendre auprès de nos patients qui ne sont généralement pas dupes des dégâts occasionnés par la politique de santé menée depuis de nombreuses années, au détriment de leur liberté de soin. Place Denfert-Rochereau, les professions de santé ont montré leur détermination à résister comme le fit en son temps, le Lion de Belfort !

Print  |  Send to a friend