OK We use cookies to enhance your visit to our site and to bring you advertisements that might interest you. Read our Privacy and Cookies policies to find out more.

News France

Dr Pannaghiotis Bazos (Photo : IMAGINA dental 2017)
0 Comments Apr 19, 2017 | News France

IMAGINA Dental, un congrès dentaire de pointe des technologies digitales et esthétiques

Post a comment by Nathalie Schuller, DTI - traduction Bénédicte Claudepierre

MONACO: Le sixième congrès annuel IMAGINA Dental, qui s'est terminé samedi, a présenté au Grimaldi Forum trois jours instructifs de conférences et d'ateliers. Plus de 500 visiteurs de 30 pays différents ont assisté à l'événement et leurs commentaires positifs ont renforcé la position d'IMAGINA en tant que premier congrès pour la technologie numérique et esthétique en dentisterie.

IMAGINA Dental est un lieu important qui permet aux chirurgiens-dentistes d'approfondir leurs connaissances nécessaires et de faire avancer leurs compétences dentaires. De plus, il offre une occasion unique aux participants d'interagir avec des cliniciens et des universitaires de renommée mondiale.

Les présentations sur l'implantologie et la planification en 3-D données lors du premier jour d'IMAGINA Dental ont été suivies d'articles sur la dentisterie CAD/CAM. L'invité d'honneur de la journée du vendredi, le Dr Paulo Kano, dentiste et prothésiste dentaire du Brésil a abordé l'importance de la morphologie naturelle lors d'une présentation intitulée « Trucs et astuces en dentisterie restauratrice : morphologie et occlusion en céramique dentaire ». Selon lui, il est essentiel de combiner les compétences humaines avec la technologie dans le cas de traitement des patients. L'approche conventionnelle du traitement concerne la symétrie et la géométrie, l'art de l'observation. Il a ensuite expliqué qu'il est maintenant possible d'effectuer une réhabilitation totale en utilisant uniquement la technologie numérique, une fois que la morphologie a été capturée par le logiciel, réduisant ainsi les risques d'erreurs. « La technologie numérique a rendu les traitements plus faciles et continue de s'améliorer », a déclaré le Dr Kano.

Dans son article, intitulé « De la dentisterie traditionnelle à la dentisterie numérique en prothèse tout céramique », le Dr Roberto Sorrentino, d'Italie, a montré que les appareils dentaires numériques sont largement disponibles et offrent une précision similaire aux techniques classiques. Il a déclaré que les scanners intra-oraux sont des développements très prometteurs pour l'avenir. L'intégration polyvalente des impressions numériques dans les concepts de diagnostic et de traitement permet une solution personnalisable pour le patient.

Le conférencier italien, Dr Francesco Mintrone, a détaillé la nécessité d'une approche systématique du plan de traitement, dans son exposé intitulé « La chaîne numérique dans la dentisterie moderne ». Selon lui, il faut toujours commencer par des photos et voir la progression du sourire afin d'analyser et de comprendre la dimension verticale de l'occlusion en utilisant l'horizon comme point de référence.

Dans une présentation intitulée « Les concepts numériques appliques au bio mimétisme pour des traitements prédictibles », le Dr Jan-Frederik Güth, d'Allemagne, a traité la connexion entre les biomimétiques et la dentisterie numérique. Il a expliqué que les dentistes peuvent utiliser la technologie numérique à l'appui des concepts de traitement biomimétique afin de résoudre des problèmes complexes. la technologie numérique offre de superbes outils, qui permettent d’obtenir des restaurations qui imitent au plus près la nature et de respecter les principes biologiques. Elle permet une prévisibilité élevée dans les traitements et dans les résultats et la rend très intéressante pour résoudre des problèmes ou imiter la nature dans une approche biomimétique.

À la fin de la deuxième journée, le Prix de l'innovation, IMAGINA Dental Award 2017, destiné à promouvoir le développement et l'utilisation de nouvelles technologies en dentisterie, ainsi que les applications directes qui en découlent, a été remis à Euromax Monaco pour son Dental Wings Lasermill. Les fondateurs de la société, Massimo et Raffaella Gai, ont exprimé leur gratitude et ont déclaré que leur produit apporte un véritable avantage à la dentisterie numérique en raison de sa précision micrométrique.

L'auditorium était plein pour le dernier jour du congrès, bien qu'étant un samedi et un week-end de Pâques accompagné d'un beau soleil. Le sujet des articles était le conception du sourire et dentisterie mini-invasive (par Style Italiano). L'objectif du Style Italiano est de partager les connaissances afin d'enseigner aux chirurgiens-dentistes une manière simple d'obtenir un bon résultat pour le patient. L'objectif de ses membres et de se concentrent sur la même chose : le patient. Le premier présentateur, Dr Walter Devoto, d'Italie, a expliqué comment choisir le matériau idéal du point de vue mécanique et esthétique, quand choisir des techniques indirectes plutôt que directes, et comment évaluer l'utilisation de composites pour des solutions provisoires et permanentes. Pour lui,  les cliniciens ont maintenant la possibilité d'optimiser les avantages des composites et de la céramique, en utilisant les deux matériaux en harmonie dans la même bouche.

Comme l'année passée, le Prof. Angelo Putignano, invité d'honneur de cette dernière journée de congrès a captivé l'audience avec sa présentation intitulée « La couleur en dentisterie: de l'art au savoir », en montrant comment travailler avec la coleur en dentisterie esthétique. Il a parlé « du patient oublié et du dentiste oublié », chaque patientest différent et tous les dentistes ne parviennent pas à réaliser le même travail.

Le Prof. Putignano a expliqué que la décoloration est un problème parce que le dentiste ne respecte pas et n'utilise pas correctement le matériel. Il commence souvent le traitement sans considérer en profondeur l'anamnèse du patient et ses raisons de consulter le dentiste.

Selon le Prof. Putignano, l'apparence de la couleur est un art, une recherche pour obtenir la couleur parfaite. Trouver la bonne teinte requiert du temps, des connaissances et de la pratique. Si on utilise la même technologie sans explorer les autres, on ne peut jamais s'améliorer. Pouvoir trouver la bonne teinte ne peut être obtenu que par essai et erreur. L'épaisseur du matériau change la teinte mais la couleur reste la même; ce n'est que l'épaisseur qui la rend plus ou moins opalescente.

Dans son exposé, intitulé « Les restaurations esthétiques sans préparation en dentisterie numérique », le Prof. Ivo Krejci, de Suisse, a déclaré que la dentisterie restauratrice d'aujourd'hui repose sur l'adhésion. Les zones cariées sont scellées et réparées, plutôt que remplacées. Le Prof. Krejci ne place plus de couronnes sur les dents dévitalisées mais utilise, à la place, des overlays adhésifs. Ses mots de départ évoquaient un avenir dans lequel tout ce qui peut être numérisé le sera. « Il n'y a plus besoin d'un prothésiste dentaire pour une restauration d'une seule dent », a-t-il déclaré.

La présentation finale du congrès IMAGINA Dental 2017 a été menée par le conférencier grec, le Dr Panaghiotis Bazos, qui a exploré les avantages et les applications de l'imagerie polarisée croisée.

 

 

 

IMAGINA DENTAL 2017 EST DE RETOUR POUR SA SIXIèME éDITION
Post a comment Print  |  Send to a friend
0 Comments
Join the Discussion
All comments are subject to approval before appearing. Submit Comment